La sécurité dans l'ITAA

Nous avons besoin que l'ITAA soit un endroit sûr pour que nous puissions tous nous rétablir. Notre première tradition stipule que notre bien-être commun doit passer en premier; le rétablissement personnel dépend de l'unité de l'ITAA. Les commentaires ou comportements de nature agressive, sexuelle ou discriminatoire envers d'autres membres ne sont pas appropriés dans l'ITAA. Si nous pensons qu'un autre membre a agi de manière inappropriée, voici quelques suggestions d'actions que nous pouvons prendre :

Mesures que nous pouvons prendre pour répondre lorsqu'un incident survient au cours d'une réunion

Nous pouvons réactiver le son et dire à haute voix que nous pensons que quelqu'un a agi de manière inappropriée. Nous pouvons invoquer le traditions ou la ligne du script de la réunion indiquant que « les commentaires ou les comportements de nature agressive, sexuelle ou discriminatoire envers d'autres membres ne sont pas appropriés ».

Nous pouvons demander à la personne d'arrêter le comportement inapproprié :

«Je me sens mal à l'aise à cause de ce qui vient d'être dit/fait, et je veux demander aux membres de s'abstenir de faire des commentaires de nature agressive, sexuelle ou discriminatoire envers les autres membres. Nous pourrions également en discuter davantage après la réunion, si quelqu'un le souhaite. »

Si nous sommes nerveux à l'idée de parler directement, nous pouvons envoyer un message privé au président ou à un autre membre de la réunion au sujet de l'incident et leur demander s'ils peuvent s'exprimer et y répondre. Nous pouvons également leur demander de répéter la section du script qui indique « Les commentaires ou les comportements de nature agressive, sexuelle ou discriminatoire envers d'autres membres ne sont pas appropriés lors de la réunion ».

Si nous ne savons pas si un commentaire particulier est inapproprié, nous pouvons demander qu'une conscience de groupe soit tenue.

Si quelqu'un nous envoie des messages privés inappropriés lors d'une réunion, nous pouvons répondre par un message privé pour définir des limites et demander au membre de cesser de nous envoyer des messages.

« Vos messages me mettent mal à l'aise. Pourriez-vous s'il vous plaît arrêter d'envoyer ces messages privés ? »

Actions que nous pouvons entreprendre pour répondre au moment où un incident se produit en dehors d'une réunion (comme lors d'un appel téléphonique, lors d'un échange de messages ou en personne).

Nous pouvons faire savoir à l'autre personne que ses commentaires ou son comportement sont inappropriés et nous mettent mal à l'aise, et nous pouvons lui demander de s'abstenir de tout commentaire ou comportement similaire à l'avenir.

Nous pouvons prendre de la distance avec l'autre personne en quittant la zone, en mettant fin à l'appel ou en ne répondant pas à ses messages. Cela peut nous aider à prendre l'espace dont nous avons besoin pour respirer et clarifier la situation.

Actions que nous pouvons entreprendre après un incident pour plus de clarté :

Dans un premier temps, nous pouvons parler à quelqu'un en qui nous avons confiance et en qui nous avons confiance. Si l'incident s'est produit pendant une réunion, il peut s'agir du président du groupe ou d'un autre membre de confiance qui était présent à la réunion. Nous pouvons également contacter notre parrain, thérapeute, conseiller spirituel ou un ami proche pour obtenir un soutien et des conseils supplémentaires.

La rédaction d'un inventaire de la 10e étape peut nous aider à gagner en clarté et à identifier la prochaine bonne action. Un inventaire en 10e étape consiste souvent à rédiger des réponses aux questions suivantes : Que s'est-il passé ? Quels besoins de base ont été touchés ? Quelles émotions ressentons-nous ? Quelle a été notre part (le cas échéant) ? Et y a-t-il des actions que nous pourrions devoir prendre ? Il est recommandé de lire notre 10e étape écrite à un autre membre de l'ITAA en qui nous avons confiance.

Nous pourrions également demander conseil à notre puissance supérieure (par exemple, par la prière ou la méditation).

Actions que nous pouvons entreprendre après un incident pour remédier au comportement :

Si nous nous sentons à l'aise, nous pourrions contacter directement la personne qui a agi de manière inappropriée, lui faire savoir ce que son comportement nous a fait ressentir et lui demander de changer son comportement à l'avenir.

Nous pourrions demander à un autre membre de confiance de nous aider à nous adresser à la personne qui nous a mis mal à l'aise, de lui faire prendre conscience de l'effet de ses actions et de demander que le comportement ne se répète pas envers nous ou envers les autres. Ce membre de confiance peut parler à l'autre personne en notre nom ou se joindre à la conversation en tant que tiers neutre.

En contactant un membre qui a agi de manière inappropriée, il peut être utile de s'adresser à lui en personne ou au téléphone, plutôt que par SMS, car cela a tendance à aider à éviter les problèmes de communication. Dans d'autres cas, la messagerie ou le courrier électronique peut être la meilleure option. Lorsqu'une personne agit de manière inappropriée, il se peut qu'elle ne réalise pas ce que son comportement fait ressentir aux autres. Il est souvent arrivé que lorsque nous informons la personne des effets de ses actions et lui demandons de changer de comportement, elle s'est excusée et a cherché à changer.

Dans certains cas, il peut être préférable de couper temporairement le contact avec le membre qui nous met mal à l'aise. Parler avec un autre membre peut nous aider à prendre cette décision.

Notre 12e tradition déclare que l'anonymat est le fondement spirituel de toutes nos traditions, nous rappelant toujours de placer les principes avant les personnalités. Lorsque nous traitons un comportement inapproprié ou discutons d'événements avec d'autres membres, nous constatons qu'il est préférable de maintenir l'anonymat et la confidentialité en évitant d'utiliser les noms des membres concernés et d'autres informations d'identification.

L'anonymat n'est pas un masque pour protéger les comportements criminels. Les membres de l'ITAA sont également des « citoyens du monde » et, en tant que citoyens, nous ne sommes pas au-dessus des lois.* Dans certains cas, et après avoir consulté d'autres membres, nous pouvons envisager d'engager une action en justice. 

Actions qu'un groupe peut entreprendre pour réagir à un comportement inapproprié

Il est important de parler des problèmes de sécurité avant qu'ils ne surviennent et d'établir un protocole sur la façon dont le groupe aimerait gérer un comportement inapproprié, le cas échéant. Conformément à nos traditions, une conscience de groupe est le meilleur forum pour tenir une telle discussion. Nous encourageons les membres à soumettre ce point à la prochaine réunion d'affaires ordinaire de leur groupe.

Voici quelques idées que les groupes pourraient inclure dans un protocole sur la façon de réagir à un comportement inapproprié :

  • Lorsqu'un comportement inapproprié se produit, le président peut lire une déclaration à l'ensemble de la réunion, par exemple : « Nous avons besoin que l'ITAA soit un endroit sûr pour que nous puissions tous récupérer. Notre première tradition stipule que notre bien-être commun doit passer en premier; le rétablissement personnel dépend de l'unité de l'ITAA. Les commentaires ou comportements de nature agressive, sexuelle ou discriminatoire envers d'autres membres ne sont pas appropriés dans l'ITAA.
  • Les groupes peuvent établir un rôle de service pour soutenir les participants à la réunion qui ont été affectés par un comportement inapproprié et/ou pour s'adresser à ceux qui ont agi de manière inappropriée.
  • Les groupes peuvent envisager une politique de deux ou trois grèves pour les personnes qui adoptent à plusieurs reprises un comportement inapproprié. En dernier recours, le membre perturbateur peut être invité à cesser d'assister aux réunions pendant un certain temps.

Si votre groupe propose d'autres idées et souhaite les partager pour qu'elles soient incluses dans ces suggestions, veuillez nous contacter via le formulaire de contact.

Si un incident de comportement inapproprié se produit et que notre groupe n'a pas encore établi de protocole sur la façon de le gérer, le groupe pourrait tenir une conscience de groupe pour discuter de la façon de réagir à la situation, en demandant potentiellement à la partie fautive de se retirer de la réunion. 

Suggestions supplémentaires 

Être soumis à un comportement inapproprié ou soutenir d'autres qui ont été soumis à un comportement inapproprié peut être un défi émotionnel, et les membres concernés peuvent trouver utile de pratiquer l'auto-prise en charge. Nous pouvons aller nous promener, prendre un bain ou une douche, passer du temps avec un ami proche, faire preuve d'auto-compassion et nous concentrer sur notre alimentation et notre sommeil. Il est normal de ralentir et de se concentrer sur nos propres besoins. Nous pourrions également rechercher un soutien supplémentaire auprès des services professionnels de santé mentale. 

Si quelqu'un nous a demandé de l'aide pour remédier au comportement d'un autre membre, nous pouvons consulter d'autres personnes pour obtenir des conseils ou consulter ce guide.

Assurer la sécurité de l'ITAA pour tous

Chez ITAA, nous gardons nos actions concentrées sur notre propre expérience personnelle. Nous évitons de commenter ou de singulariser d'autres membres individuels, directement ou indirectement. De plus, ce qui pourrait ressembler à flirter avec un membre peut ressembler à du harcèlement envers un autre. Nous sommes dans ITAA pour nous remettre de notre dépendance, et nous devons soigneusement protéger la sécurité de nos groupes pour permettre à chacun de se rétablir. 

Si quelqu'un nous a fait savoir que notre comportement ou nos paroles étaient inappropriés, nous pouvons réfléchir à la situation et envisager les changements que nous pouvons apporter pour éviter de répéter le comportement inapproprié à l'avenir. Si nous avons causé un préjudice, il est conseillé de faire amende honorable après avoir consulté un membre expérimenté de l'ITAA. Il est important d'obtenir des commentaires avant de faire amende honorable afin d'éviter de causer d'autres dommages.



*Pour plus de référence et de lecture : Sécurité et AA : notre bien-être commun